Quebec student fight goes international: How a battle over $1,625 got noticed

An article from Winnipeg Free Press by Laurie Penny

MONTREAL – What began as a provincial policy spat over tuition hikes in Quebec has transformed, in just over a year, into a movement of broader student unrest now receiving some international attention.

In the last few days, Quebec’s student protests have received coverage in French news outlets like Le Monde and Agence France-Presse, in Australia and New Zealand, on Al Jazeera, and in the U.S., including on CNN. Lire la suite

27 mars à Bruxelles / Brussel

Bruxelles, 27 mars 2012. Sous l’initiative d’étudiantEs québécoisEs et appuyée par la Fédération des Étudiants Francophones (FEF), près d’une centaine d’étudiantEs belges et québécoisEs ont démontré leur appui à l’immense mobilisation qui secoue le Québec depuis plusieurs semaines lors d’un rassemblement qui s’est tenu mardi 27 mars de 17h à 19h au Mont des Arts à Bruxelles.Les participantEs ont arboré le carré rouge pour souligner la convergence des luttes étudiantes à travers le monde, et particulièrement la solidarité des étudianEts européenNEs envers la lutte québécoise.

crédits Dragan Marković

Suite sur la page Bruxelles contre la hausse

Flottille parisienne contre la hausse.

Flottille parisienne contre la hausse.

On connaît tous l’histoire révolutionnaire de Paris, et l’importance que prend la revendication dans l’engagement social des français. Or, si on reconnaît la liberté à l’engagement en France, qu’en est-il de leur capacité à afficher du support aux causes qui leurs sont externes ? Nous nous sommes postés devant la Fontaine Saint-Michel en plein dimanche après-midi afin d’engager la conversation avec les passants pour savoir ce qu’ils pensent des revendications étudiantes québécoises.

Lire la suite

Paris et la Délégation Générale du Québec

Le 9 mars 2012, une soixantaine d’étudiant(e)s de partout en Europe se son t regroupés à  Paris pour démontrer leur soutien au mouvement étudiant québécois. Ensemble, ils ont souligné le refus du gouvernement d’entamer des négociations avec les dizaines de milliers d’étudiant(e)s en grève, constatant que même la délégation générale du Québec à Paris, devant laquelle se tenait pour la première fois de son histoire une manifestation, refusait de prendre acte de la manifestation en rencontrant les manifestant(e)s. Ces derniers ont d’ailleurs invité le premier ministre québécois, M. Jean Charest, à annuler son voyage du 12 au 15 mars dans la capitale française et à plutôt aller négocier avec les étudiant(e)s. Devant son refus, plusieurs actions de perturbations de ses activités à Paris ont été organisées. Lire la suite

Passez le mot! // Spread the word!

Imprimez et distribuez les tracts pour que la mobilisation soit encore plus grande!
Print out and distribute our tracts to make the mobilization even larger!